Une équipe, un porte parole et une organisation transversale ! Esprit Libre  est dirigé par un collectif d’administrateurs, tous vice-présidents, nommé «la Collégiale ». Sur le terrain, des animateurs et référents de collectifs de réflexion et d’action.

Voici ci-dessous la liste des administrateurs de la collégiale Esprit Libre :

Isabelle CONSTANTINI, infirmière libérale – Sartrouville (78)
Catherine DELARUE, employée de banque – Marseille (13)
Amandine DUBOIS, gestionnaire administrative dans une entreprise – Monein (64)
Polina FILIPPOVA, agricultrice plantes aromatiques et médicinales, herbaliste – Die (26)
Corinne JACQUIER, cadre de santé – Montolieu (11)
Tristan LUÇON, étudiant en philosophie – Saint-Agnan-en-Vercors (26)
Olivier LUISETTI, consultant formateur – Collonges-au-Mont-d’Or (69)
Alain MAURICE, entrepreneur, avocat & consultant, praticien de Médecine Chinoise – Die (26)
Georges NGONO, technicien logistique – Bourg-Les-Valence (26)
Marie RUSSIER, psychanaliste – Châteauneuf-du-Rhône (26)
Gilles RUSSIER, expert-comptable – Châteauneuf-du-Rhône (26)
Ghislaine MEDIUM, infirmière libérale – Montpellier (34)
Alain MAURICE, co-fondateur porte parole

Au sein de la Collégiale des administrateurs « Esprit Libre », j’ai été désigné comme le porte-parole, en charge de la représentation de notre mouvement. Mon engagement au quotidien prend racine dans l’équilibre indispensable à rechercher dans tout projet, en prenant soin de mettre au cœur de l’action, l’homme et la nature, sans les séparer. Je m’appuie pour cela sur ma riche expérience, tant sur le plan professionnel, qu’élu à la tête de collectivités locales.

J’habite à Die, ville natale, au pied du Vercors, haut lieu de la résistance, dans une maison familiale depuis 3 générations et bientôt un siècle. Mon grand-père qui a été mobilisé lors de la seconde guerre mondiale, n’est jamais revenu, porté disparu. Il s’agissait pour lui de s’engager pour la défense de nos libertés. Aujourd’hui l’ennemi de l’humanisme et des libertés avance caché. Pour autant, nous, les « esprits libres », nous devons et pouvons relever ce défi de construire ensemble une ère nouvelle, de la réconciliation dans la joie, des libertés retrouvées, des solidarités partagées, d’une démocratie sauvée, d’un humanisme renforcé par l’éthique et l’intégrité imposées.